Le bouddha historique : Siddartha Gautama

Siddartha Gautama, le Boudha historiqueComment se nomme un homme doté d’une véritable force d’esprit, d’une vision parfaitement claire et précise, d’une bonté universelle et sans limites … On l’appelle un Bouddha.

En résumé, l’homme qui devint le Bouddha, naquit sous le nom de Siddartha Gautama, dans le nord de l’Inde, il y a plus de deux mille cinq cents ans.
De naissance princière, et bien qu’il vécut dans le le luxe et l’aisance, Siddartha ne manquait pas d’éprouver une profonde insatisfaction, à tel point, qu’une nuit, alors qu’il était dans sa trentième année, il s’enfuit du palais.

Il atteignit ainsi les frontières de son royaume, se coupa les cheveux et la barbe, et revêtit la robe safran traditionnelle d’un ascète errant.

Siddartha vécut d’abord sous l’autorité des maîtres existants à l’époque, puis créa avec cinq autres disciples son propre groupe. Il acquit ainsi une renommée dans la pratique des austérités, mais après avoir mené cette vie pendant six années, Siddartha arrivât à la conclusion qu’il était encore loin de pouvoir comprendre, la condition humaine.

Décidant alors de renoncer à la pratique des austérités, le reste de son groupe le quitta, prétextant qu’il était retourné à une vie inférieure. Il partit alors dans la forêt, ou il demeura seul, et développera sa concentration avec la pratique de la méditation.

À la nuit de la pleine lune de mai, alors qu’il était assis absorbé dans la contemplation du corps et de sa respiration, il dirigea son esprit sur les aspects fondamentaux de la vie.

Comme il pénétrait en esprit au cœur de questions fondamentales, il eut accès à la connaissance, la vision vrai et la lumière. Siddartha avait atteint l’éveil total et parfait.

Il avait atteint un état de vision claire et parfaite, de bienveillance sans limites pour tous les êtres, et avait éloigné de lui l’avidité, la haine et l’ignorance.

En atteignant l’éveil, il se trouvait dans un état de contentement absolu, cependant, par compassion pour les souffrances du monde et des humains, il passa les dernières quarante-cinq années de sa vie à enseigner les moyens pour que d’autres réalisent l’expérience de l’éveil.

Ce que nous appelons aujourd’hui le bouddhisme, n’est autre que l’héritage de l’enseignement de Siddartha Gautama, devenu Bouddha.

 

Bouddha bienveillant pour l‘humanité